« Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer ». A l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, puis un tremblement de terre et après un feu. Mais le Seigneur n’était pas dans ces phénomènes impressionnants. Le Seigneur se révéla dans le murmure d’une brise légère. Et moi, est-ce qu’il m’arrive de me retirer du bruit du monde pour entendre au plus profond de mon cœur ce fin murmure de Dieu ? Ai-je conscience que le Seigneur est là au plus intime de mon être et qu’il m’attend dans ce silence où il se donne ?

Mère Teresa avait coutume de dire : « le fruit du silence est la prière, le fruit de la prière est la foi, le fruit de la foi est l’amour, le fruit de l’amour est le service, le fruit du service est la paix ». Il suffit simplement de s’abandonner à Dieu dans le silence, et lui fera le reste. Alors quand tu souhaites rencontrer le Seigneur, fais silence pour te laisser transformer, transfigurer par ton Père qui est présent dans le secret.

Ce silence consacré à Dieu je peux bien sûr décider de le vivre dans ma vie quotidienne, en prenant chaque jour quelques minutes pour n’être qu’à Lui. En choisissant un lieu au calme où je suis bien. En fermant mes yeux et mes oreilles. En arrêtant ma bouche et mes pensées. En adoptant la position qui me permet d’être tout au Seigneur.

Et puis ce silence en Dieu, je peux aussi décider de le prendre à l’occasion d’un temps de retraite, pour vivre un cœur à cœur avec Lui loin des trépidations du monde et de mon quotidien. C’est justement là que le Seigneur m’attendait, comme au bord du puits avec la Samaritaine. C’est là qu’il m’a consolé, relevé, transformé. C’est là qu’il m’a fait renaître à sa Vie sous le souffle de son Esprit.

Les retraites sont un véritable cadeau de Dieu. Elles permettent de se poser, de se blottir dans ses bras, de se laisser porter par son amour. Elles peuvent être prêchées (avec sessions pour personnes seules, familles, adolescents, enfants) ou rythmées par la prière monastique. Elles peuvent être sédentaires, ou itinérantes au beau milieu de la nature… Il existe un très grand nombre de propositions, selon la spiritualité et le contexte propice au ressourcement de chacun.

Alors laissons une grande place au Seigneur dans l’organisation de nos week-ends et de nos vacances. Laissons, l’Esprit Saint nous inspirer et nous conduire vers cette retraite où il nous attend pour nous ressourcer et nous transformer. Laissons-nous surprendre en nous abandonnant dans la confiance, à Lui qui ne veut que notre bonheur. C’est ainsi, complètement disponible à l’inattendu de Dieu, que nous pourrons Lui dire dans le silence de notre cœur : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ».

Petit florilège de lieux de retraites :

Foyers de Charité : Tressaint (35), La Flatière (74), Naves (73)

Jésuites : Penboch (56), Saint-Hugues de Bivier (38)

Sanctuaires : Notre-Dame du Laus (05), Sainte-Baume (83)

Famille franciscaine : Mur de Barrez (15)

Mais il y en a tellement d’autres…

https://lieux-de-retraite.croire.la-croix.com/

https://www.guidestchristophe.com/

https://fr.aleteia.org/2017/04/09/faireune-retraite-en-famille-comment-trouver-la-session-adaptee/

Stéphane A.