Le plus beau des cadeaux


Jean,  personne  trisomique  de 29 ans, demande à faire sa première communion ; et sa catéchiste s’interroge sur son degré de compréhension de ce qu’il va vivre. Trois jours avant la célébration, elle demande à Jean : « Quel cadeau veux-tu  pour  ta  première  communion ? »  Jean lui répond. « Je vais déjà avoir Jésus ; Jean ne veut pas de cadeau. »

A Noël, il est important de se rappeler que le plus beau des cadeaux que nous recevons est Dieu qui vient visiter notre humanité ; non pas un Dieu tout puissant, mais un Dieu qui vient dans la fragilité d’un nouveau né ; un Dieu qui accepte d’être dépendant de l’homme, un Dieu qui accepte de se laisser bercer dans les bras d’une femme, d’un homme, et qui attend tout d’eux. Le cadeau de Dieu à l’humanité, c’est Dieu lui-même, Dieu qui se donne. Alors, n’oublions pas que les cadeaux que nous offrons le jour de Noël ne sont que le rappel du véritable cadeau de Dieu. N’oublions pas que les cadeaux que nous offrons à Noël ne sont que le signe de cette vie que nous sommes invités à offrir aux autres, dans l’ordinaire de notre vie, tout au long de l’année.

Je vous souhaite à tous

un Joyeux Noël.

Père Philippe Girard

bulletin-de-janvier-2017