Conférence 16 MARS : L’Agriculture et l’Alimentation face au réchauffement climatique


Alors qu’il faudrait augmenter de 70% la production agricole mondiale d’ici 2050, pour faire face à l’augmentation de la population, le changement climatique pourrait plonger dans l’extrême pauvreté près de 100 millions de personnes supplémentaires, venant grossir les 800 millions de malnutries.
Comment relever cet immense défi, sachant que le secteur de l’agriculture est à la fois victime et coupable. Il subit de plein fouet, surtout dans les pays du Sud, les effets de la hausse des températures, des sécheresses, de la montée du niveau de la mer, de l’acidification des océans et de la dégradation des terres.
Malade d’un réchauffement dont elle est l’une des causes, l’agriculture doit donc s’engager dans une profonde transformation. Comment produire plus et mieux avec moins, alors que l’agriculture biologique, qui montre la voie, n’a pas encore fait totalement ses preuves en termes de productivité.
Notre modèle d’alimentation est-il compatible avec ces nouvelles exigences ? Le nombre de gens en surpoids dépasse maintenant celui des affamés et d’autre part les consommateurs ont peur des pesticides, des OGM, de l’agro-industrie. Pour préserver les ressources de notre planète, pouvons-nous manger tous et bien ?
Pour répondre à ces questions, le CCFD Terre-Solidaire du secteur, en partenariat avec Pôles Solidarités du Diocèse, les Amis de la Vie et de Radio Fidélité, ont invité :
Bruno Parmentier, consultant et conférencier, ingénieur et économiste, ancien directeur de l’École Supérieure d’agriculture d’Angers. Il a publié Nourrir l’humanité et Faim Zéro aux éditions La Découverte, Manger tous et bien aux éditions du Seuil.

Vendredi 16 mars à 2030
Salle des Cèdres – Grandchamp-des-Fontaines
Entrée libre