L’été 2016, du 7 au 14 août, plus de 80 jeunes du diocèse ont participé à la session d’été de l’École de prière. Parmi eux, de nombreux paroissiens aux rôles multiples. L’occasion pour eux de faire une pause au cœur de l’été et de consacrer du temps à Dieu. Regards croisés.

Réfléchir sur sa foi

L’École de prière est un camp proposé aux enfants et jeunes de 8 à 18 ans. Pendant une semaine, ils sont répartis par groupe selon leur âge et alternent des temps spirituels et des temps de vie en communauté. A quoi ressemble une journée ? Le Père Hervé Godin, qui était cette année aumônier du camp, explique que chaque journée commence par un temps de prière. Puis, les jeunes réfléchissent en « frat » (= équipe) sur un thème en lien avec la Parole ; ce temps de réflexion est ensuite suivi par un temps de désert qui permet à chaque jeune de méditer et mûrir cette Parole. Chaque jour, la messe est célébrée avant le déjeuner, un moment fort pour chaque participant. L’après-midi est consacrée à diverses activités plus ludiques (ateliers manuels, jeux…). Cette année, les jeunes ont par exemple pu fabriquer un reposoir, qui a ensuite donné lieu à un moment fort autour du passage du Saint-Sacrement. La journée se termine enfin par une veillée.

« Une belle expérience »

Au cours de ce camp, les jeunes sont encadrés par un aumônier, qui était cette année le Père Hervé Godin. Il s’agissait pour lui d’accompagner les participants et célébrer l’Eucharistie quotidienne. L’après-midi de réconciliation fut un temps fort de la session. « Il est toujours émouvant de voir les jeunes déposer au Seigneur ce qui fait leur vie. »
Chaque équipe est encadrée par un animateur. « Nous sommes là pour encadrer les jeunes, les écouter quand ils souhaitent parler de leur foi en privé et également les aider dans leur chemin de foi », explique Hubert, animateur depuis trois ans. Au quotidien, l’encadrement se fait par des parents-serviteurs, parmi lesquels Anne Dupin. Ils s’occupent des plus jeunes et gèrent les tâches quotidiennes de cuisine, ménage… Être parent-serviteur, c’était pour Anne une manière différente de servir, plus en retrait et de vivre une belle expérience de fraternité.

« Se laisser travailler par l’Esprit »

Le Père Hervé Godin participait à la session pour la première fois comme aumônier. Ce fut pour lui un beau moment d’accompagner ces jeunes qui réfléchissent à leur foi. Quant à Pauline, c’était sa dixième et dernière année en tant que participante. Ce rendez-vous annuel est très important pour elle. « J’ai beaucoup appris sur moi et sur ma foi, c’est un lieu qui me permet chaque année de me ressourcer dans ma foi, une deuxième famille. » C’est pourquoi elle envisage de poursuivre comme animatrice les années prochaines, afin de rendre ce qui lui a été donné. Chemin qu’a suivi Hubert : animateur depuis trois ans, il avait participé auparavant aux sessions en tant que jeune. « L’École de prière m’a permis de grandir tant dans ma vie quotidienne que dans ma vie spirituelle. Cela permet aussi de vivre un temps de retraite et de me consolider dans ma foi. Enfin, les jeunes que nous encadrons nous apportent aussi beaucoup. »

Caroline P-A.

n11-dec2016-4n11-dec2016-3